27 rue Jean Heberling / 39100 Dole - Tél. 03 84 70 71 33

Greffes de cheveux

Principes

La calvitie est particulièrement mal ressentie et mal vécue aussi bien chez l’homme que chez la femme. Le principe est de prélever des cheveux dans la région de la couronne, où l’on est assuré qu’ils ne tomberont jamais, pour les transposer dans les régions qui sont moins denses ou dégarnies.

Actuellement, Deux techniques peuvent être utilisés :

  • la FUT (follicular unit transplantation) ou technique de la bandelette et,
  • la FUE (follicular unit extraction).

La différence entre ces deux techniques est uniquement le mode de prélèvement, car le but est de préparer des microgreffes qui sont en fait des unités folliculaires composées de 1, 2, 3, ou 4 cheveux.

Type d’ anesthésie

Cette opération sepratique sous anesthésie locale en ambulatoire.

L'intervention

Le choix entre FUT et FUE se fait en fonction du type de calvitie et en fonction de l'attente du patient. Pour la FUT, le praticien prélève dans la couronne une bande de cuir chevelu longue de 8 à 25 cm et large de 1 à 2 cm qui « sera débitée » en petits fragments contenant chacun un à quatre cheveux (microgreffes). Autant de perforations sont pratiquées dans la région dégarnie permettant l’implantation des greffons. Pour la FUE, le prélèvement s’effectue par de multiples ponctions au punch 0,8 mm. L'intervention dure environ 4 heures. Une petite croûte se formera sur chaque implant qui tombera après deux semaines environ entraînant la chute du cheveu implanté qui repoussera vers le 3ème mois. Plusieurs séances peuvent être nécessaires pour obtenir une densité convenable.

FUT ou FUE

la FUE est réservée au calvitie légère ne nécessitant pas beaucoup de microgreffes. En effet cette technique permet un prélèvement moyen de 500 unités folliculaires (environ 1500 cheveux) contre 1000 à 1500 unités folliculaires (environ 4000 cheveux) pour la FUT. Pour la FUE il faut raser complètement le cuir chevelu alors que pour la FUT il faut raser que la zone de prélèvement.

Les suites opératoires :

Il faut prévoir un arrêt de travail de 2 à 8 jours.

Pour les microgreffes, il se forme une petite croûte sur chaque greffon qui tombe entre 8 à 10 jours. Les cheveux greffés tombent avec la croûte et repoussent ensuite entre le deuxième et le troisième mois. Ils grandissent de 1 cm par mois environ.Les shampooings sont en général autorisés 48 heures après l’opération. La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de la 4ème semaine post- opératoire.

Une certaine tension et quelques douleurs peuvent persister quelques jours, elles seront calmées par la prescription d’antalgiques.
Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre.

Le résultat

En fonction des cas, plusieurs interventions (espacées d’au moins 6 mois) peuvent être indiquées pour obtenir une densité de cheveux suffisante. Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat des microgreffes.

Les complications microgreffes

La correction d’une calvitie, bien que réalisée pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques lies à tout acte médical, aussi minime soit-il.

  • Une chute de cheveux 2 à 3 semaines après l’intervention en périphérie de la zone greffée est très fréquente. Elle est en règle temporaire.
  • Hématomes : la plupart du temps sans gravité, ils peuvent être évacués s’ils sont trop importants.
  • Infection : exceptionnelle lors d’une opération du cuir chevelu, à part quelques rares micro-abcès développés sur un point de suture et facilement traités par de petits soins locaux.
  • Kystes épidermiques : ils peuvent apparaître sur les cheveux greffés et s’éliminent souvent spontanément. Sinon, ils sont faciles à enlever et ne compromettent pas la qualité du résultat final.

Pour plus d'informations