27 rue Jean Heberling / 39100 Dole - Tél. 03 84 70 71 33

Rhinoplastie

Principes et objectifs

Le terme de « rhinoplastie » désigne la modification de la morphologie du nez, dans un but d’amélioration esthétique, et parfois, fonctionnel (correction d’éventuels problèmes de respiration nasale).

L’intervention vise à remodeler le nez pour l’embellir. La peau recouvrant le nez devra se réadapter et se redraper grâce à son élasticité sur cette charpente ostéo-cartilagineuse qui a été modifiée. Ce dernier point souligne l’importance de la qualité de la peau dans l’obtention du résultat final.

On comprend ainsi qu’une rhinoplastie ne laisse pas habituellement de cicatrice visible sur la peau. Lorsqu’une obstruction nasale gêne la respiration, elle pourra être traitée dans le même temps opératoire. L’intervention, pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme, peut être effectuée dès la fin de la croissance, c’est-à-dire à partir d’environ 16 ans.

Le but est d’obtenir un nez d’aspect naturel, s’harmonisant dans ses rapports avec les autres traits du visage, convenant à la psychologie et à la personnalité du patient, et répondant aux demandes de ce dernier.

 

Avant l'opération

la consultation avec le chirurgien permet de préciser les attentes du patient et de réaliser un examen clinique complet. Les photos sont réalisées au cabinet.

La chirurgie

  • Incisions : Elles sont dissimulées, le plus souvent à l’intérieur des narines ou sous la lèvre supérieure, et il n’en résulte donc aucune cicatrice visible à l’extérieur. Parfois, pourtant, des incisions externes peuvent être requises : elles sont en travers de la columelle (pilier séparant les deux narines) afin de réaliser une rhinoplastie «ouverte».
  • Modifications : L’infrastructure ostéo-cartilagineuse peut alors être refaçonnée selon le programme établi.
  • Pansements et attelles : Les fosses nasales peuvent être méchées une nuit après l'opération. Une attelle de maintien et de protection, en matière plastique, est moulée et fixée sur le nez.

Après l'opération

On observe, surtout au niveau des paupières, l’apparition d’un œdème (gonflement) et parfois d’ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre. Les mèches sont ôtées le 1er jour post-opératoire. L’attelle est retirée entre le 5ème et le 8ème jour. Le nez apparaîtra alors encore assez massif du fait de l’œdème et une gêne respiratoire sera encore présente, due au gonflement de la muqueuse et à la formation possible de croûtes dans les fosses nasales. Les stigmates de l’intervention vont s’atténuer progressive- ment, permettant le retour à une vie socio-professionnelle normale après 15 jours.

Le résultat

Les modifications apportées par une rhinoplastie sont définitives, et seules surviendront des modifications mineures et tardives en rapport avec le processus naturel de vieillissement. Un délai de deux à trois mois est nécessaire pour avoir un bon aperçu du résultat, en sachant que l’aspect définitif ne sera obtenu qu’après un an de lente et subtile évolution. L’intervention apporte une amélioration morphologique et esthétique le plus souvent tout à fait appréciable, ainsi qu’un bénéfice psychologique non négligeable.

Les imperfections

Elles peuvent résulter d’un malentendu concernant les buts à atteindre ou survenir du fait de phénomènes cicatriciels inhabituels ou de réactions tissulaires inattendues (mauvais redrapage spontané de la peau, fibrose rétractile). Ces petites imperfections, si elles sont mal supportées, pourront éventuellement être corrigées par une retouche chirurgicale. Une telle retouche ne peut toutefois pas être réalisée avant plusieurs mois afin d’agir sur des tissus stabilisés et ayant atteint une bonne maturation cicatricielle.

Les complications

Une rhinoplastie, bien que réalisée pour des motivations essentiellement esthétiques, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés a? tout acte médical, aussi minime soit-il.

 

Plus d'informations sur la Rhinoplastie